Comment la terre s’est tue

Essai

David Abram

"Etre" au monde

Pourquoi avons-nous perdu tout rapport de réciprocité avec la terre et les non-humains qui la peuplent ? Comment nous sommes-nous soustraits à la réciprocité des sens ?

À l’origine de ce livre particulièrement original, David Abram a reçu un crédit de recherche pour étudier les relations entre magie et médecine. Il s’est intéressé aux chamans et aux sorciers (aborigènes australiens et Navajos, notamment). Le chaman ne vit pas au coeur de sa communauté mais à sa marge. Il est l’intermédiaire, le médiateur, le négociateur entre les humains et tous les non-humains dont ils dépendent : plantes, animaux, climat, forêts, rivières, grottes, montagnes. Il y a donc une dimension écologique – faite d’interdépendances – à l’art chamanique, ignorée par les anthropologues, car il n’y a rien de « surnaturel » dans la manière dont ils conçoivent leur action.
Au cours de cet ouvrage passionnant l’auteur engage une réflexion philosophique qui se rattache à la tradition de la phénoménologie et, en particulier, à Merleau-Ponty.

Le genre de livre dont on peut dire qu’il y a un « avant sa lecture » et un « après sa lecture »…

La Découverte
24.5 €