Le garçon

Littérature française

Marcus Malte

Enfant sauvage

Il n’a pas de nom. Il ne parle pas. Le garçon est un être quasi sauvage. Du monde, il ne connaît que sa mère et les alentours de leur cabane. Nous sommes en 1908 quand il se met en chemin, d’instinct. Commence alors, la rencontre avec les hommes, les femmes et leur monde.
Bien sûr, il y a eu Victor de l’Aveyron, avant cela le Mowgli de Kipling et plus récemment Le jour des corneilles de Beauchemin. Sur cette thématique de l’enfant sauvage, la littérature ne manque pas. Mais Le Garçon de Marcus Malte a un charme indéfinissable. C’est un livre qu’on ne lâche pas, qui envoûte de la première à la dernière page. Le style. Évidemment. Dans une langue vibrante et sculptée, Marcus Malte nous donne à lire un roman prodigieux, mêlant à la fois la colère et l’indignation, l’innocence et la beauté.
Magnifique et complètement addictif !

Zulma
23.5 €